Actualité

18 juillet 2018

Sauriez-vous quoi faire en cas de sinistre ?

La Chambre de l’assurance de dommages (ChAD) a réalisé un Guide d’accompagnement du sinistré pour assister les assurés qui vivent un sinistre. 

C’est Saskia Thuot, la nouvelle porte-parole de la ChAD, qui fait la promotion du Guide d’accompagnement visant à faire découvrir les étapes à suivre en cas de sinistre. Il est facile de se sentir dépassé quand on vit un sinistre important à sa résidence. Conçu comme un aide-mémoire et un tableau de suivi, « le Guide d’accompagnement du sinistré explique toutes les étapes le plus simplement possible. Il permet de mieux comprendre ce que nous pouvons faire pour revenir à notre confort et notre tranquillité. Ces 12 étapes sont comme la recette de cuisine qui explique clairement tout ce que nous devons faire aux côtés des professionnels pour revenir au calme et à la tranquillité! » explique Saskia Thuot. 

Il est fortement conseillé de lire le guide au moins une fois avant qu’un sinistre arrive puis de le conserver à portée de la main, en espérant ne jamais en avoir besoin ! 

Téléchargez le Guide complet ici

 

Quelques conseils supplémentaires : 

  • Limitez les dommages 
    Il est important d’agir rapidement pour éviter que des dommages supplémentaires se produisent. En cas de dégât d’eau, asséchez le tout le plus rapidement possible pour éviter la moisissure. Par contre, évitez de jeter quoi que ce soit avant d’avoir pris des photos. Ne faites aucune réparation permanente avant d’en avoir parlé à votre assureur. 
  • L’expert en sinistre, votre allié
    L’expert en sinistre attitré à votre dossier saura vous guider sur les étapes à suivre et répondre à toutes vos questions. Il sera chargé d’enquêter sur la cause du sinistre, d’estimer les dommages et de vous proposer un règlement. Dans certains cas, il pourrait également se charger des réparations, vous faisant bénéficier d’ententes préférentielles avec des fournisseurs.
  • Préparez votre déclaration

    Il est fortement conseillé d’avoir réalisé au préalable un inventaire de vos biens. Faites-le dès maintenant ! Ce dernier vous sera très utile au moment de la réclamation, car c’est à vous qu’incombe la responsabilité de prouver vos pertes avec le maximum de preuves de possession de biens, telles factures, photos, garanties du fabricant, etc.